20211201_Marina TUSHOVA : un joker pour ISTRES

Istres trouve enfin son joker médical

 Enfin ! Le Club a enfin trouvé le joker médical qu’il recherchait depuis le début de la saison pour compenser l’arrêt d’AnnaÏka LEGROS toujours en délicatesse avec son genou. Il n’est jamais trop tard pour bien faire dit le dicton ; mais tout de même être obligé d’attendre 4 mois pour trouver la perle rare, cela fait long et surtout cela désespérait l’entraîneur, André SA. Mais voilà, à force de persévérance, il a réussi là où d’autres aurait jeté l’éponge depuis longtemps.

 Faut dire, qu’une fois les championnats nationaux en route, il est difficile voire même impossible de trouver la joueuse avec le profil souhaité. Et pourtant, le coach a, semble-t-il, réalisé le coup parfait en recrutant Marina TUSHOVA, une joueuse russe de 23 ans qui lui avait tapé dans l’œil lors de la participation de l’équipe suisse au dernier Trophée Fémina. La veille entretenue par André SA, avec les bruits de couloirs, les réseaux sociaux et les relations entretenus avec le petit monde du volley, lui a permis d’aboutir sur la piste de Marina. Pour finir, les liens étroits qui l’unissaient avec le club suisse de VAL DE TRAVERS, où Marina était sous contrat, ont fait le reste au point de finaliser dès à présent sa candidature pour la prochaine édition du Trophée. Et c’est ainsi que les supporters ont pu découvrir, avec plaisir, la nouvelle recrue lors du match de coupe de France contre QUIMPER ce mardi, qualifiée juste à temps par la DNACG, dernière institution à donner son feu vert.

Fini direz- vous ? Que nenni car on ne peut pas dire que la chance souri beaucoup à ISTRES depuis le début de la saison, même si les résultats sportifs sont encourageants.

La dernière en date a été la blessure survenue jeudi en cours d’entraînement qui a privé d’entraînement pendant 2 jours Pauline MARTIN à cause d’une belle entorse. Mais capitaine courage a, avec moultes précautions et protections, tenu à participer à la victoire de son équipe face à SENS 3 à 2.

Reste encore à traiter le cas LEGROS qui reprend peu à peu du service et reste aussi à traiter celui de de Jessica DALLMAN qui sera sans doute indisponible pour plusieurs mois. En cause une mauvaise fracture contractée au début du deuxième set contre MOUGINS en coupe de France et qui, a certainement couté la victoire aux istréennes. Et revoilà l’entraîneur à la recherche d’une nouvelle perle rare. Nous lui souhaitons bien du courage.