Un petit air de reprise pour Istres Provence volley

Les stages d’été a peine terminé, l’heure de la reprise a sonné pour l’équipe d’Istres Provence Volley et son staff. A partir de cette semaine, elle va entamer une longue préparation qui le conduira jusqu’aux 22 septembre pour la première journée du championnat ELITE avec la réception de MAUGUIO alors que la RESERVE se déplacera le lendemain chez le voisin VENELLES. Puis ce sera les 12,13 et 14 octobre la 19ème édition du Trophée Fémina.

Ce n’est qu’un petit air de reprise en ce mardi matin, puisque quatre joueuses manquent encore à l’appel. Il s’agit de TIAGO DA SILVA Jussara, VAZQUEZ SANCHEZ Ashley, DE SOUZA MELO Fernanda et BROWN Julia pour des problèmes de visas. Toujours est-il que, malgré ces absences, le Président a souhaité accueillir le groupe comme il se doit en présentant le staff, placé cette année encore sous la responsabilité de André SA assisté de David SOUZA et de Antoine PICHONET ainsi que tous ceux qui vont œuvrer de près ou de loin au bon fonctionnement de l’ensemble. Il a tenu à préciser les ambitions du Club tout en se gardant bien de mettre la pression. Bien évidemment tout ce petit monde a en tête l’objectif de monter en Ligue Professionnelle, mais l’expérience de l’an dernier en ayant fatigué plu d’un, il ne s’est pas aventuré sur ce terrain, rejoint en cela par l’entraîneur qui a parlé du premier palier à franchir à savoir la qualification pour les play-offs. Tout le monde a bien conscience de la difficulté qui attend le groupe avec un combat féroce à mener pour atteindre les play-offs avec seulement 3 équipes qualifiées dans chacune des deux poules et au bout, une seule place qualificative pour la montée. Mais tout le monde semble motivé pour en découdre. L’avenir nous en dira plus.

Dans le courant de l’été la nouvelle de la perte de l’agrément est tombée tout droit du ministère malgré les différentes sollicitations portées par le Président auprès de cet organisme et de la Fédération pour obtenir une dérogation. Qu’importe l’histoire du club, qu’importe qu’il ai été le premier club français à créer un Centre de Formation, qu’importe le nombre de joueuses qui y sont passées et qui ont poursuivi leurs parcours dans des clubs plus huppés voire même en équipe nationale, qu’importe tout çà ;  « le règlement c’est le règlement ! Circulez, il n’y a rien à voir !».

IPV a décidé de maintenir son projet de formation pour pouvoir offrir à ses jeunes la possibilité d’évoluer au plus haut niveau de leurs possibilités. Ainsi, cette année, trois filles bénéficieront du travail avec le groupe Pro avec l’espoir de séduire l’entraîneur et de percer.

Gallerie Photos :