Quelques nouvelles du recrutement

Photos : André SA l’entraîneur à gauche et son adjoint David SOUZA aussi statisticien

 

LA SAISON SE PREPARE POUR ISTRES PROVENCE VOLLEY …..

Bien que la réponse officielle ne soit pas encore parvenue au Club, les Dirigeants ne se font guère d’illusions sur l’avenir de leur Centre de Formation et André SA le coach a du prendre en compte cette hypothèse pour composer un collectif pour la saison prochaine. Un sacré chantier à mener si on en juge par tous les obstacles qu’il devra surmonter pour parvenir à tenir l’objectif de remonter en Ligue Pro. Chaque saison étant un nouveau challenge, c’est donc avec enthousiasme qu’il souhaite relever le défi.

 

La contreperformance réalisée la saison dernière avec la ratée de l’accession en Ligue Pro féminine a eu de lourdes conséquences. En plus de la perte probable de l’agrément de leur CFCP les dirigeants ont du constater que bon nombre des joueuses françaises qui composait les deux collectifs de l’équipe première et de la réserve se sont envolées vers d’autres cieux, où semble-t-il les propositions sont meilleures.

Au total ce ne sont pas moins de 11 joueuses des deux collectifs de la saison dernière qui sont parties voir ailleurs et parmi elles, 7 joueuses issues de la formation françaises (les fameuses JIFF) et 5 pensionnaires du Centre de formation ont pris leurs valises. Bref un gros trou d’air lorsqu’on connait la réglementation du championnat ELITE qui impose obligatoirement 3 JIFF sur le terrain tout en limitant à 3 le nombre de mutées c’est-à-dire le nombre de filles venant d’un autre club sans contrat de joueuse professionnelle ; le tout, sans plus aucun apport des recrues du Centre de Formation.

Dans ces conditions, comment parvenir à se sortir du casse-tête du recrutement ? C’était le premier « plan galère » pour André SA.

Au final après un long et fastidieux travail de recherche, la mouture 2018/2019 concoctée par l’entraîneur a bien fière allure.

Cinq rescapées de la saison dernière feront partie de la prochaine aventure SCHOENAUER, BARTULA, ARBOS, URIOS et TIAGO DA SILVA.

Ivana VASIN rejoint ce groupe et renoue ainsi avec le haut niveau.

Des nouveaux visages feront leurs entrées :

Deux françaises FOUCHER Victoria, pointue, qui arrive tout droit de Marcq en Baroeul et BASHORUN Sherylin, centrale, en provenance de Bordeaux.

Quatres étrangères : BROWN Julia, 22 ans réceptionneuse-attaquante et VAZQUEZ SANCHEZ Ashley de  25 ans toutes deux de nationalité américaine et deux brésiliennes : NIENOW LUDKE Lisandra (24 ans), centrale et DE SOUZA MELO Fernanda.

Ainsi constituée, l’équipe d’Istres Provence Volley a fière allure.

Cependant le pari est loin d’être gagné à cause d’une décision de l’Assemblée Générale de la Ligue Nationale de Volley qui n’acceptera qu’une seule montée dans sa division en fin de saison ; soi-disant pour permettre aux équipes en place d’avoir du temps pour se structurer afin de répondre au mieux aux exigences imposées par la Ligue. Une seule équipe ! Ce sera le deuxième « plan galère » que devra affronter André SA pour tenir l’objectif, d’autant que, côté tirage, Istres retrouvera dans sa poule TERVILLE qui brigue lui aussi la montée et bien évidemment l’INSTITUT FEDERAL DE VOLLEY-BALL et pour finir des play-offs avec uniquement les trois premières équipes de chaque poule.

Il est coutume de dire dans le milieu sportif : « il est plus facile de descendre d’une division que d’y remonter ».

La preuve par l’exemple.

Quoi qu’il en soit, rien n’est jamais écrit d’avance et les montagnes sont faites pour être escaladées. C’est donc avec enthousiasme que tous autour du coach souhaitent relever le défi.

LES NOUVEAUX  VISAGES D’IPV

BROWN Julia

DE SOUZA MELO Fernanda

BASHORUN Sherylin

VASQUEZ SANCHEZ Ashley C

FOUCHER Victoria

 

NIENOW LUDKE Lisandra

 

Détail de la Poule B

TERVILLE FLORANGE OLYMPIQUE

ISTRES PROVENCE VOLLEY

UGS BORDEAUX MERIGNAC VOLLEY

VOLLEY CLUB HARNES

VOLLEY-BALL ROMANAIS

VOLLEY-BALL STADE LAURENTIN

AS.SP. V.B MAUGUIO

INSTITUT FEDERAL DE VOLLEY-BALL